Record d’audiences pour les Bleues

Record d’audiences pour les Bleues

C’était une première depuis dix ans ! Les coéquipières de Kadidiatou Diani ont buté aux portes de la finale face à l’Allemagne (2-1), ce mercredi soir à Milton Keynes (Angleterre). Peut-être que les records d’audiences sur TF1 et Canal+ arriveront un tant soit peu à les consoler.

Il y avait foule devant la télévision pour suivre la demie des Bleues. Pour la première fois depuis dix ans, les partenaires de Kadidiatou Diani ont rejoint le dernier carré d’un grand tournoi international. Il faut remonter aux Jeux olympiques de Londres en 2012 pour trouver trace d’une telle performance. Malheureusement, les coéquipières de Sakina Karchaoui ont buté sur l’Allemagne (2-1), ce mercredi soir à Milton Keynes.

Même si le rêve d’une première finale européenne s’est envolé, la rencontre des Bleues a battu des records d’audiences sur TF1 et Canal+. En effet, ils étaient 6,2 millions à suivre l’élimination de l’équipe de France sur la première chaîne française.

Pour TF1, c’est la meilleure audience jamais enregistrée pour un match des Bleues dans un Championnat d’Europe. Une belle performance réalisée par la Une depuis la Coupe du monde qui avait eu lieu en France en 2019. À cette époque, TF1 avait réuni plus de 10 millions de supporters devant leur écran pour suivre la victoire des Bleues face au Brésil (2-1) en huitièmes de finale. Ce mercredi, la première chaîne a réalisé une part de marché (PDA) s’élevant à 32,6% pour cette demi-finale de l’Euro, selon les chiffres de Médiamétrie publiés ce jeudi.

De son côté, les partenaires d’Ouleymata Sarr ont également captivé 811.000 téléspectateurs sur Canal+, le co-diffuseur de cet Euro. La chaîne cryptée a même enregistré un pic à 877 000 lors de l’égalisation française. Rendez-vous en 2023 à la Coupe du monde en Australie et Nouvelle-Zélande pour faire aussi bien voire mieux…

Grace Geyoro assure le spectacle

Grace Geyoro assure le spectacle

Absente durant toute la préparation à l’Euro, en raison d’une blessure au gnou, Grace Geyoro a livré une prestation de haut vol pour son retour à la compétition. Ce dimanche soir, pour l’entrée en lice de la France dans ce tournoi, à Rotherham, dans la banlieue de Sheffield (Angleterre), la milieu de terrain du Paris Saint-Germain a été la grande artisane du succès tricolore face à l’Italie (5-1). Maintenant, il faudra confirmer jeudi soir face à la Belgique..

De retour de blessure, Grace Geyoro n’aura pas mis longtemps pour se mettre en évidence. La milieu de terrain du Paris Saint-Germain n’aura attendu que neuf minutes pour mettre l’équipe de France en orbite face à l’Italie (5-1), ce dimanche pour son entrée en lice dans cet Euro.

« Il faudrait qu’elle soit blessée plus souvent ! (Rires), a lâché la sélectionneure des Bleues, Corinne Diacre, au micro de TF1. Elle a été exceptionnelle, mais à l’image de l’équipe. Elle a été à la conclusion du travail de ses coéquipières. On a eu ce soir des performances individuelles de très haut niveau. »

Derrière, les attaquantes de l’équipe de France se sont mises au diapason. Une autre Parisienne, en la personne de Marie-Antoinette Katoto y aille de son petit but (2-0, 12e). Tout sourit aux Tricolores et les Italiennes sont totalement dépassées. Delphine Cascarino corse l’addition (3-0, 38e). Les Françaises nous offrent un spectacle de toute beauté au sein de ce premier acte. Et le show tricolore n’est pas encore fini. Grace Geyoro s’offre même un triplé dans cette partie (9e, 40e et 45e).

Sortie un peu après l’heure de jeu, la Parisienne aura été la grande dame de ce premier match. « Ça fait plaisir d’être décisive, de marquer, mais aussi de prendre du plaisir avec les coéquipières. C’est une belle soirée pour nous toutes », a expliqué Grace Geyoro, au micro de TF1.

Grace à ce bon résultat, les Bleues prennent les commandes de leur groupe. Maintenant, il faudra confirmer face à la Belgique, ce jeudi, afin de composter leur billet pour les quarts de finale. Et avec une Grace Geyoro des grands soirs, cela ne devrait être qu’une formalité…