Coralie Demay a montré le maillot

Coralie Demay a montré le maillot

Partie dans une échappée, Coralie Demay, âgée de 29 ans, aura montré le maillot pendant plus d’une quarantaine de kilomètres, ce mercredi sur cette quatrième étape entre Troyes et Bar-sur-Aube. Derrière la sociétaire de St-Michel-Auber 93 n’a pas réussi à suivre le rythme imposé par le peloton une fois reprise. La Bretonne termine finalement à plus de neuf minutes de la gagnante du jour, la Suissesse Marlen Reusser.

C’était l’étape tant attendue par l’ensemble du peloton sur ce Tour de France femmes avec Zwift. Ce mercredi entre plusieurs côtes à fort pourcentage et des chemins blancs, les favorites avaient un terrain de jeu pour faire une course de mouvement. En effet, certaines équipes avaient une petite idée derrière la tête.

St-Michel-Auber 93 voulait avoir un coup d’avance en plaçant un de ses éléments dans une échappée. À un peu plus de 80 kilomètres de l’arrivée, Coralie Demay a décidé d’y aller. Accompagnée de Laura Asencio (Ceratizit-WNT) et de Valérie Demey (Liv Racing Xstra), les trois fuyards vont compter jusqu’à plus de deux minutes d’avance sur le peloton.

Lire Aussi : Le Classement

À moins d’une quarantaine de kilomètres du terme de cette quatrième étape à Bar-sur-Aube, la Bretonne, qui était seule en tête, est reprise par le groupe des favorites. Malheureusement dans le final, Cotalie n’arrive pas à suivre le rythme infernal imposé par les cadors du peloton international.

« Je me suis mise vraiment à bloc pour revenir une fois puis j’ai dcroché dans le secteur. J’avais un peu tout donné avant et je n’ai pas su gérer mon effort. J’ai explosé, c’était un enfer de finir. Je suis quand même déçue mais j’ai tout donné », a-t-elle expliqué devant les caméras de France Télévisions.

La Morbihannaise termine de 29 ans termine à plus de neuf minutes de la lauréate du jour, la Suissesse Marlen Reusser qui s’impose en solitaire. Pour Coralie Demay, l’essentiel est ailleurs puisqu’elle aura montré le maillot tout au long de cette journée. Une chose est sûre si une nouvelle opportunité se présente, elle ne s’en privera pas. Et pourquoi pas dès ce jeudi sur l’étape la plus longue de ce Tour de France femmes avec Zwift entre Bar-le-Duc et Saint-Dié-des-Vosges