Euro : Une belle moisson pour le PSG judo

Euro : Une belle moisson pour le PSG judo

Les judolates du Paris Saint-Germain rentrent des Championnats d’Europe de judo disputés à Sofia en Bulgarie avec trois médailles, dont deux médailles en or et une en argent. Grâce aux titres de Marie-§ve Gahié en moins de 70kg et de Romane Dicko en plus de 78kg, et à la deuxième place d’Amandine Buchard en moins de 52kg, le PSG se classe premier club français au terme de cet Euro.

Carton presque plein pour les judokates du Paris Saint-Germain. De retour des Championnats d’Europe disputés à Sofia en Bulgarie (29 avril au 1er mai) avec deux titres continentaux (Marie-Ève Gahié en -70kg et Romane Dicko en +78kg) et une médaille d’argent (Amandine buchard en -52kg), lePSG judo se termine premier club français.

La moisson aurait pu être encore plus belle pour le club parisien. Malheureusement, ce vendredi à l’occasion de la première journée des Championnats d’Europe à Sofia, Amandine Buchard s’est inclinée en finale des moins de 52kg face à la Britannique Chelsie Giles sur un contre survenu durant le golden score.

Bien évidemment, c’est une grosse désillusion pour la numéro une mondiale dans cette catégorie. « Je n’étais pas venue pour cette médaille-là […] j’ai été nulle, je n’ai pas fait le taf, je me suis enfermée dans mon kata et j’en ai payé les frais », a-t-elle regretté. Malgré cette contre-performance, Marie-Ève Gahié avait la possibilité de lui redonner le sourire en tentant d’aller chercher un premier titre européen en Bulgarie.

Lire Aussi : Premier titre européen pour Marie-Ève Gahié

Ce samedi, lors de la deuxième journée de compétition, Marie-Ève Gahié (-70 kg) est montée sur la plus haute marche du podium, après son succès contre la tenante du titre, la Néerlandaise Sanne Van Dijkale. Après ses deux médailles de bronze 2017 et 2020, c’est enfin la consécration pour la récente lauréate du Grand Slam d’Antalya (Turquie) sur la scène européenne. Un premier titre qui pourrait en dpourrait en appeler d’autres pour le club de la capitale avant la fin de cette compétition.

Lire Aussi : La patronne, c’est Romane Dicko

Ce dimanche, pour cette troisième et dernière journée des Championnats d’Europe, Romane Dicko était attendue au tournant. Déjà sacrée en 2018 et 2020, la médaillée de bronze des Jeux olympiques de Tokyo a remporté avec la manière une troisième couronne continentale de rang, après sa victoire sur l’Israélienne Raz Hershko en finale des plus de 78kg.

« Nous pouvons être fiers de nos athlètes, a déclaré Djamel Bouras, Président du Paris Saint-Germain Judo. Amandine, Marie-Ève et Romane portent haut les couleurs du judo français et du Paris Saint-Germain. Leur parcours sur ces Championnats d’Europe est remarquable. Ces performances récompensent leur travail au quotidien et confirment nos ambitions communes pour les années à venir. Nous continuerons de les accompagner, avec l’ensemble de notre staff, pour leur permettre de marquer les grandes compétitions de demain, en particulier les Jeux Olympiques de Paris 2024. » Rendez-vous en octobre prochain pour rester le prmier cluyb français aux Championnats du monde en Ouzbékistan.

Euro : La patronne, c’est Romane Dicko

Euro : La patronne, c’est Romane Dicko

Romane Dicko a décroché un nouveau titre européen en plus de 78kg, ce dimanche à l’occasion de la dernière journée des Championnats d’Europe de judo à Sofia en Bulgarie. C’est sa troisième couronne continentale dans cette catégorie. Maintenant, la médaillée de bronze des Jeux olympiques de Tokyo espère enfin glaner une première breloque aux championnats du monde en octobre prochain en Ouzbékistan.

À 22 ans, Romane Dicko décroche une troisième couronne continentale, ce dimanche à l’occasion des Championnats d’Europe de judo à Sofia en Bulgarie. En finale des plus de 78kg, la licenciée du Paris Saint-Germain s’impose avec la manière face à l’Israélienne Raz Hershko et offre une troisième médaille d’or au clan tricolore dans cet Euro.

Ce dimanche, la médaillée de bronze des Jeux olympiques de Tokyo était attendue au tournant. Et elle a failli passer à la trappe dès son entrée en lice dans ce tournoi. Une petite frayeur qui aura eu pour effet de la réveiller dans cette compétition.

Derrière, elle n’aura laissé aucune chance à ses adversaires. L’étudiante en mathématiques à la Sorbonne file tout droit vers un nouveau titre européen et on ne voit pas qui pourrait l’arrêter sur son chemin. Même la numéro 3 mondiale n’a rien pu faire en finale face à la maîtrise de Dicko.

Reine incontestée sur la scène européenne, Romane doit encore conquérir le monde. Elle pourra le faire à l’occasion des championnats du monde qui auront lieu du 2 au 9 octobre en Ouzbékistan et aller chercher la seule médaille qui manque à son palmarès…

Euro : Premier titre européen pour Marie-Ève Gahié

Euro : Premier titre européen pour Marie-Ève Gahié

Troisième en 2017 et 2020, Marie-Ève Gahié décroche son premier titre européen dans la catégorie des -70kg, ce samedi aux Championnats d’Europe de judo à Sofia en Bulgarie. Sa compatriote Margaux Pinot, licenciée à l’Étoile sportive de blanc-Mesnil, prend une très belle médaille de bronze. C’est la seconde breloque pour le club du PSG dans cette compétition.

Marie-Ève Gahié tournait autour depuis quelques temps. Après deux médailles de bronze en 2017 et 2020, la Parisienne, âgée de vingt-cinq ans, remporte, ce samedi aux Championnats d’Europe de judo à Sofia en Bulgarie, le titre continental en moins des 70kg pour la première fois de sa carrière, En finale, la judokate du Paris Saint-Germain s’est imposée face à la tenante du titre, la Néerlandaise Sanne Van Dijke.

Plus tôt dans la journée, Marie-Ève Gahié, championne du monde à Tokyo en 2019, a disposé de l’Italienne Irene Pedrotti pour son entrée en lice dans cette compétition. Puis, la Parisienne a dominé l’Ukrainienne Nataliia Chystiakova au tour suivant. En quarts de finale, Gahié a pris l’avantage sur sa compatriote Margaux Pinot. Cette dernière, licenciée à l’Étoile sportive du Blanc-Mesnil, trouve les ressources nécessaires pour aller chercher la médaille de bronze.

Derrière, Marie-Ève Gahié file tout droit en finale après son facile succès face à la Néerlandaise Hilde Jager grâce à un ippon. Il ne lui reste plus que l’obstacle Sanne Van Dijke, pour décrocher cette médaille d’or. Dans ce combat, la Française réussit à marquer la première dans cette finale. Un avantage qu’elle va garder jusqu’au bout…

Une 2e médaille pour le PSG judo à Sofia

«  Je voudrais dédier cette médaille à Nicolas (Chilard) qui s’est blessé (et donc forfait sur cet Euro), à Audrey Tcheuméo, à Astride (Gneto), à Mélanie Clément, à toutes les filles. Vous savez comme la sélection était compliquée. Cette médaille, c’est pour eux tous, parce qu’on est une vraie équipe. Elles méritaient d’être là, elles auraient pu être championnes d’Europe aussi. Voilà, les filles c’est aussi pour vous. Merci mon Dieu, c’était une journée vraiment difficile, je suis vraiment trop contente », a-t-elle déclaré à nos confrères de l’Équipe.

Marie-Ève Gahié offre ainsi une seconde breloque au club de la capitale après celle en argent décrochée par Amandine Buchard. La moisson n’est sans doute pas finie pour le PSG judo dans ces Championnats d’Europe à Sofia.