LDC : Pas de finale pour le PSG

LDC : Pas de finale pour le PSG


Comme l’an passé, le Paris Saint-Germain ne verra pas la finale de la Ligue des Champions. Battues à l’aller (3-2), les partenaires de Marie-Antoinette Katoto se sont inclinées à nouveau face à l’Olympique Lyonnais au Parc des Princes (1-2), ce samedi soir en demi-finales retour de la coupe aux grandes oreilles.

Les années se suivent et se ressemblent pour le Paris Saint-Germain. L’an dernier, le PSG avait été éliminé par le FC Barcelone en demi-finales de la Ligue des champions. Cette année, c’est l’Olympique Lyonnais qui prive le club de la capitale d’une troisième finale sur la scène européenne. Après leur défaite à Lyon (3-2), les Parisiennes se sont à nouveau inclinées contre l’OL au Parc des Princes (1-2).

Ce samedi, la soirée aurait pu être plus historique qu’elle ne l’a été pour le club de la capitale. Devant 43 254 spectateurs venus pour assister à cette rencontre entre le PSG et l’Olympique Lyonnais, les Parisiennes espéraient compteur sur leur soutien pour renverser les septuples championnes d’Europe.

« C’était magique de jouer ici aujourd’hui (samedi), même si on est déçues d’avoir perdu. Je suis fière de l’équipe parce qu’on a joué cette demi-finale, on apprend. c’était une atmosphère de folie et on a pris du plaisir sur le terrain. Forcément si on avait gagné, ça aurait été encore mieux », soulignait Sara Dabritz sur le site officiel du club de la capitale.

La victoire sinon rien

Plombée par les erreurs de sa gardienne tchèque Barbora Votikova au match aller, les joueuses de la capitale devaient absolument s’imposer au match retour pour se hisser en finale de la Ligue des champions. Malheureusement l’attaquante lyonnaise Ada Hegerberg climatise le Parc en ouvrant le score juste avant le premier quart d’heure (1-0, 14e). La tâche se complique pour le PSG. Pour ne pas arranger les choses, Votikova se blesse juste avant la pause et sera remplacée au retour des vestiaires.

Au même moment, le coach parisien Didier Ollé-Nicolle décide de lancer amona Bachmann. Un coaching payant puisque l’équipe parisienne domine les débats dans ce second acte. Fort logiquement, Marie-Antoinette Katoto redonne espoir à tout un peuple en égalisant à l’heure de jeu (1-1). Le PSG va même avoir une balle pour mener dans cette rencontre mais Sakina Karchaoui loupe son face à face avec l’ancienne gardienne du Paris Saint-Germain, Christiane Endler à moins d’un quart du terme de cette partie. Derrière Wendie Renard scelle le sort du club de la capitale (2-1, 83e).

Maintenant place à la finale de la Coupe de France

« C’était un match pas facile, il a fallu aller chercher un résultat du début à la fin, et on n’a pas forcément cette habitude-là mais on a essayé de pousser, on a réussi à marquer un but, on a été bien poussées par le public. Malheureusement on ne remporte pas ce match mais malgré tout, on repart la tête haute et on se dit qu’on doit continuer à travailler », précisait Grace Geyoro.

Continuer à bosser pour espérer décrocher un jour cette Ligue des Champions. En attendant ce moment, il ne faudrait pas oublier les objectifs de fin de saison pour le club de la capitale. Car le PSG peut aller chercher la Coupe de France, le 15 mai prochain face à Yzeure, et peut encore conserver son titre de championne de France. Le sprint final est alors lancé…

Ramona Bachmann délivre le PSG

Ramona Bachmann délivre le PSG

Victorieuses à l’aller (2-1), les Parisiennes ont arraché leur qualification pour le dernier carré de la Ligue des champions grâce à un but inscrit par Ramona bachmann en prolongation face au Bayern Munich (2-2), ce mercredi soir au Parc des Princes en quarts de finale retour de la C1. Les joueuses de la capitale affronteront en demies le vainqueur du match entre l’Olympique Lyonnais et la Juventus Turin.

Il y a encore quelques temps, personne ne connaissait Ramona Bachmann. Ce mercredi soir au Parc des Princes devant plus de 27 000 spectateurs, son nom est sur toutes les lèvres. La raison ? L’Internationale suisse vient de délivrer le PSG en inscrivant le but de la qualification en prolongation face au Bayern Munich (2-2).

« Je pense que nous n’avons pas bien commencé le match. Notre entame n’était pas bonne. L’équipe a été meilleure en seconde période. Les deux équipes étaient fatiguées en fin de match. Mais nous avons continué à nous battre pour marquer ce but mérité », a-t-elle réagi au micro de PSGTV.

Plus tôt dans la soirée, Sandy Baltimore avait donné l’avantage au club de la capitale 1-0,17e). Deux minutes plus tard, Saki Kumagai égalisait pour le Bayern Munich avant que Léa Schüller ne remette les deux équipes à égalité sur l’ensemble des deux rencontres. Les Bavaroises poussent alors les Parisiennes en prolongation.

Entrée à la 93e minutes, Ramona Bachmann ne pas mettre longtemps pour se créer ses premières occasions. Et à la 112e, l’Internationale suisse fait chavirer de bonheur le Parc des Princes.

Les Parisiennes disputeront les demi-finales de la Ligue des champions pour la troisième année consécutive. Dans ce dernier carré, les partenaires de Marie-Antoinette Katoto pourraient affronter le vainqueur du match entre l’Olympique Lyonnais et la Juventus Turin. Les Parisiennes seront fixées ce jeudi soir…

Le PSG fait recette

Le PSG fait recette

Après leur succès 2-1 lors du match aller à l’Allianz Arena, les Parisiennes accueillent le Bayern Munich, ce mercredi soir en quarts de finale retour de la Ligue des champions. Devant plus de 25 000 présents au Parc des Princes pour assister à cette rencontre, les joueuses de la capitale espèrent ainsi décrocher une sixième demi-finale de son histoire dans cette compétition.

Après l’élimination de l’équipe masculine du Paris Saint-Germain en huitièmes de finale de la Ligue des champions, tous les supporters parisiens seront présents, ce mercredi soir au Parc des Princes, pour soutenir leur équipe féminine. Plus de 25 000 billets ont été vendus pour la réception du Bayern Munich en quarts de finale retour de la C1.

Pour le club de la capitale, le précédent record d’affluence datait de la saison 2016-2017 avec 19 192 spectateurs, à l’occasion de la demi-finale face à Barcelone (2-0).

« Mercredi, nous allons vivre une grande soirée européenne au Parc et battre le record de spectateurs pour un match des féminines du Paris Saint-Germain. C’est une grande satisfaction pour le club. Grâce à la montée en puissance de l’équipe et une stratégie de billetterie gagnante, nous fidélisons un public toujours plus large autour des féminines. Les matches des Parisiennes font désormais partie du calendrier des fans Rouge et Bleu. Elles font vibrer le Parc des Princes », a rappelé le directeur de la billetterie et des hospitalités, Nicolas Arndt, dans un communiqué publié sur le site officiel du club parisien.

Un fort engouement pour les féminines

Le 9 novembre dernier pour la venue du Real Madrid (victoire 4-0, ndlr) au Parc, les Parisiennes avaient réuni près de 19 000 spectateurs pour cette rencontre.Invaincues au terme de cette phase de groupes, avec six victoires en autant de matches disputés, les championnes de France en titre ont admirablement négocié leur quart de finale aller. Après leur succès 2-1 lors du match aller à l’Allianz Arena, les Rouge et Bleu pourront compter sur leurs supporters pour poursuivre leur aventure sur la scène européenne.

« Bien sûr, c’est énorme de jouer un quart de finale contre le Bayern au Parc. On sait qu’on aura besoin d’eux, du douzième homme, de tous les supporters, et des ultras qui nous transcendent dans les moments plus compliqués, car il y en a toujours lors d’un match. Ils sont aussi là pour nous pousser et faire vibrer notre équipe dans nos temps forts. J’espère qu’on va vivre un très grand moment de communion avec eux », a expliqué le coach parisien, Didier Ollé-Nicolle, ce mardi en conférence de presse.

Ce mercredi soir, le club de la capitale espère bien se hisser en demi-finales de la Ligue des champions pour la sixième fois de son histoire. Et pourquoi pas de se permettre à rêver de gagner cette Coupe aux grandes oreilles pour la première fois…